Recruteurs tech : pourquoi les candidats ne lisent pas vos annonces

Vous êtes recruteur tech et vous avez posté votre dernière annonce sur le site d’emploi spécialisé dans les profils de niche que vous recherchez et deux semaines plus tard elle ne convertit manifestement pas. Quand vous creusez, vous vous apercevez qu’elle est peu visitée. De toute évidence quelque chose ne va pas, car votre offre a des atouts intéressants.

Nous allons étudier dans cette série d’articles les principales raisons pour lesquelles votre annonce fait fuir – oui, fuir – les candidats techniques. Et nous commencerons dans cet article par le titre de l’annonce.

Un recruteur mécontent devant les statistiques de son annonce.

LinuxJobs.fr est depuis 2015 le site d’emploi de la communauté de l’Open Source et du Logiciel Libre, avec plus de 1000 annonces mises en ligne pour des postes partout en France et est ou a été utilisé par des société comme Mediapart, Doctilib, Qwant, Atos, le CNRS, plusieurs universités, mairies et communautés d’agglomérations en France.

Fort de cette expérience, je vous partage dans cet série d’articles les meilleurs améliorations possibles dans la rédaction de vos annonces.

Le titre, c’est 80% de votre annonce

La principale erreur à commettre se joue au niveau du titre. En effet le titre est aujourd’hui comme la signature de votre annonce, qui va s’échanger sur les sites web, les réseaux sociaux et les newsletters mais aussi de manière moins formelle sur les Slack ou Discord des techs.

Votre titre, c’est 80% de votre annonce aujourd’hui, il faut l’accepter et l’optimiser avant de publier l’annonce d’emploi.

Si vous n’avez pas un bon titre, vous n’avez pas vraiment fait votre travail en postant cette annonce, car peu de candidats techniciens s’y intéresseront et la liront au final.

Une annonce d'emploi enchâssée dans Twitter

La capture d’écran ci-dessus montre un tweet du compte Twitter de LinuxJobs.fr enchâssé dans la timeline de ce réseau social. On comprend facilement l’importance critique du titre de votre annonce d’emploi sur ce réseau et plus globalement sur la plupart des réseaux sociaux.

Les bons titres

Un bon titre comprend un mot pour le rôle, un mot pour la technologie principale recherchée, un contexte en deux mots et le lieu de la mission. Si votre entreprise a une aura publique attirante ou une grande notoriété, il peut être bon de la citer dans le titre aussi.

Exemple 1 : Développeur PHP (H/F) en CDI pour rejoindre la DSI de l’UFC-Que Choisir à Paris 11

Il s’agit d’un excellent titre qui va très bien convertir.

  • Développeur pour le rôle.
  • PHP pour la techno.
  • rejoindre la DSI pour le contexte.
  • UFC-Que Choisir comme capital sympathie d’une organisation qui se bat pour les consommateurs.
  • et Paris 11 pour le lieu.

Je pense que la seule faiblesse de ce titre est le contexte qui est relativement vague et ne dira en fait rien aux personnes externes à la société. C’est néanmoins un titre très bien tourné.

Exemple 2 : Adminsys en télétravail pour un hébergeur green Français

C’est aussi un très bon titre qui s’est avéré battre de records au niveau des candidatures.

  • Adminsys (administrateur système) pour le rôle.
  • La mention télétravail a aujourd’hui un attrait majeur sur une offre tech pour les développeurs ou les administrateurs système. On observe en effet un taux de fréquentation bien supérieur sur les offres qui en proposent. Ici vous remarquerez qu’il n’y a pas de lieu mentionné. On suppose donc qu’il s’agit de télétravail à temps complet, une catégorie de poste encore très rare (hors période de Covid qui, croisons les doigts, est une situation temporaire)
  • hébergeur green a sûrement été le twist qui a fait battre des records à cette annonce. On mentionne à la fois le rôle de la société mais aussi la mission positive qu’elle s’est fixée.

La seule relative faiblesse du précédent exemple est le manque de la mention de la technologie principale recherchée. Toutefois cet aspect est moins important dans une offre de sysadmin que pour les développeurs par exemple, en particulier dans l’hébergement où les technos utilisées sont très souvent les mêmes. Un très bon titre d’annonce donc.

Les mauvais titres

Passons aux mauvais titres. Je vais en citer deux et expliquer pourquoi ils sont mauvais. Il n’y a aucune volonté de se moquer ou de pointer du doigt, le but est de faire comprendre pourquoi ces titres doivent être optimisés et comment procéder.

Exemple 1 : Software Engineer (H/F) en CDI

Soyons clair : ce titre est une catastrophe et n’a aucune raison d’attirer un public technique. Il ne contient aucune information intéressante ET présente de la redondance. Décortiquons :

  • Software Engineer est vague et réducteur. Il représente sûrement la ressource que recherche l’entreprise et sa place dans l’entreprise, mais à aucun moment ne va permettre à quelqu’un en dehors de s’identifier au titre de l’annonce, ce qui est le plus important. Et pourquoi l’anglais si on s’adresse à public français ?
  • CDI est redondant avec ingénieur, les ingénieurs en CDD étant très rares.

Nous constatons le manque d’une technologie à laquelle le candidat peut s’identifier. Le lieu est également manquant, ce qui ne permet pas au candidat de savoir si l’annonce peut l’intéresser.

Croire que le candidat va continuer et cliquer pour en savoir davantage est une erreur énorme. Le candidat ne clique que quand il est intéressé, jamais dans le cas contraire.

Le candidat doit comprendre immédiatement par votre titre s’il est concerné par votre annonce ou pas

ll s’agit donc d’un type de titre à éviter absolument, qui est vague, manque de précisions et de plus, redondant.

Exemple 2 : Développeur informatique pour le service IPUMS de l’institut du fromage à Lyon

Ce titre est trompeur et peut paraître bon car précis aux recruteurs. Il ne l’est pas du tout pour les candidats techniques, ce qui est le plus important. Détaillons ses problèmes :

  • Développeur informatique indique que l’annonce a été saisie par une personne non-technique et reflète peut-être la grille des profils de l’entreprise, mais n’est pas en phase avec le vocabulaire que recherche les candidats techniques. Il manque un rôle plus précis (développeur front ou back, PHP/Javascript/Python/…) pour que le candidat puisse s’identifier au rôle précisément.
  • L’institution l’institut du fromage n’a ici que peut d’intérêt à être citée. Il s’agit d’une institution qui jouira d’une faible notoriété donc d’un faible attrait auprès des candidats.
  • Le contexte service IPUMS ne représente ici aucune valeur ajoutée. L’institut est déjà peu connu, alors que dire de ce service en particulier ?
  • Le lieu est le seul point positif de ce titre qui permet aux candidats de savoir s’il peut s’intéresser à cette offre ou pas.

Nous le voyons avec cette annonce il est très important de ne pas confondre son besoin interne et comment l’exprimer sur le marché de l’emploi. Si la société de l’employeur ne jouit pas d’une grande notoriété, il faut développer les attraits du rôle et du contexte.

Conclusion

Nous avons vu dans cet article l’importance majeure du titre dans les annonces d’emploi aujourd’hui. Nous avons également donné quelques exemples de titres bons et de titres mauvais, en expliquant à chaque fois les raisons pour bien comprendre. Si votre entreprise propose des attraits rares sur le marché, ils doivent apparaître dès le titre.

Le prochain article s’intéressera au corps de l’annonce et comment l’optimiser pour un public de candidats techniques.

Les autres articles de cette série

  1. Recruteurs tech : pourquoi les candidats ne lisent pas vos annonces
  2. Recruteurs tech : vos annonces ne vont pas à l’essentiel
  3. Recruteurs tech : il faut soigner la partie technique de vos offres d’emploi

Pour continuer avec nous

LinuxJobs.fr est depuis 2015 le site d’emploi de la communauté de l’Open Source et du Logiciel Libre, avec plus de 1000 annonces mises en ligne pour des postes partout en France et est ou a été utilisé par des société comme Mediapart, Doctilib, Qwant, Atos, le CNRS, plusieurs universités, mairies et communautés d’agglomérations en France.

3 réflexions au sujet de “Recruteurs tech : pourquoi les candidats ne lisent pas vos annonces”

Laisser un commentaire