Proposition de conférences pour l'emploi avec le Logiciel Libre et l'Open Source par LinuxJobs.fr

Rédigé par Carl Chenet - - 2 commentaires

Pourquoi une conférence sur l'emploi avec le Logiciel Libre ?

Lors des différents événements du Logiciel Libre auquel LinuxJobs.fr a participé, nous avons rencontré de très nombreux étudiants sachant déjà qu'ils souhaitaient travailler avec des technologies du Logiciel Libre en entreprise, mais qui n'avaient pas d'idées précises de comment obtenir un premier poste correspondant à leurs attentes.

Pour une meilleure insertion professionnelle dès le premier poste

Pour répondre à ces questions et aider les étudiants à s'insérer selon leurs attentes sur le marché de l'emploi, LinuxJobs.fr souhaite proposer des conférences pour l'emploi avec le Logiciel Libre et l'Open Source aux étudiants en dernière année de formation. N'hésitez pas à nous contacter à ce sujet à conf.emploi@linuxjobs.fr

Nous faisons donc appel aux responsables de formation et aux étudiants intéressés par cette initiative pour nous aider à organiser ces événements. Il nous suffit de disposer d'un amphithéâtre et d'avoir communiqué aux étudiants concernés la date de l'événement.

Le programme de la conférence

Au programme, les thèmes qui seront abordés lors de cette conférence seront les suivants :

  • La situation actuelle de l'emploi dans l'informatique en France
  • L'emploi avec le Logiciel Libre : qu'en est-il aujourd'hui ?
  • Les pièges à éviter
  • Les premiers entretiens
  • Le premier poste

N'hésitez pas également à nous contacter si vous souhaitez voir proposer un thème absent de la proposition ci-dessus à cette adresse : conf.emploi@linuxjobs.fr

À bientôt sur LinuxJobs.fr,
Carl Chenet - fondateur de LinuxJobs.fr

Résumé des offres d'emploi de la semaine 12 sur LinuxJobs.fr

Rédigé par Carl Chenet - - aucun commentaire

Voici comme chaque semaine le résumé de la semaine passée sur LinuxJobs.fr, afin de fournir dans un billet une vue globale et résumée de l'activité sur LinuxJobs.fr, le site d'emploi de la communauté du Logiciel Libre et opensource.

Les dernières offres sur LinuxJobs.fr

Devops

Programmeurs

Systèmes

À bientôt sur LinuxJobs.fr,
Carl Chenet - fondateur de LinuxJobs.fr

Être un professionnel du Logiciel Libre : la recherche d'emploi

Rédigé par Carl Chenet - -

3ème article de notre série Être un professionnel du Libre, après les articles consacrés à la veille technologique puis les moyens de communication et le réseautage, nous présentons cette semaine les acteurs, les canaux et les moyens d'effectuer une bonne recherche d'emploi pour le professionnel du Logiciel Libre.

Si l'informaticien sortant d'école et n'ayant pas effectué beaucoup de stages pourra être séduit par les premières offres qui lui sont faites, ces dernières lui paraissant forcément alléchantes car nouvelles et parfois spontanées de la part de recruteurs - ce qui lorsque l'on ne s'y attend pas, est forcément les premiers temps flatteur - l'informaticien du Libre se rend vite compte qu'il va devoir lui-même aller chercher les opportunités intéressantes.

Que ce soit via des sites d'emploi spécialisés, des canaux dédiés à ses compétences techniques, via des formes plus inattendues car découlant du réseautage ou via des événements communautaires, la recherche d'emploi des informaticiens du Libre a ses spécificités, qu'un professionnel du milieu doit apprendre à connaître puis maîtriser afin de profiter au mieux d'une demande vis-à-vis de son profil qui s'avère pouvoir porter une carrière prometteuse.

Nous passerons en revue dans la suite de cet article les différentes acteurs, puis les différentes sources possibles d'emplois pour le professionnel du Logiciel Libre.

Acteur numéro 1 : les ESN (ex-SSII) et les cabinets de recrutement

Les cabinets de recrutement et ESN (Entreprises de Services du Numériques, ex-SSII pour sociétés de services en ingéniérie informatique) sont très nombreux et se partagent une bonne part de l'accès aux emplois des moyennes et grandes entreprises. Il est inutile de tenter d'en faire le tour vous-même. Les offres sur les sites de ces sociétés sont rarement mises à jour, leurs besoins évoluent constamment, de façon symétrique aux besoins de leurs clients. Si vous bénéficiez d'une visibilité suffisante (voir plus bas), ces sociétés vous contacteront elles-mêmes. Sinon, elles postent régulièrement sur les sites d'emploi, qu'ils soient généralistes ou (plus ou moins) spécialisés. Vous nouerez peu à peu des contacts avec certains professionnels de ces sociétés qui vous suivront à coup sûr dans votre carrière.

Un compte LinkedIn vous permet d'être visible

Acteur numéro 2 : les entreprises recherchant un professionnel du Libre

De très nombreuses sociétés recherchent des professionnels du Libre. Nous publions régulièrement sur le compte Twitter de LinuxJobs.fr des articles de la presse généraliste vantant le développement de la demande concernant les professionnels du Logiciel Libre et de l'open source.

Certaines de ces sociétés passent par un ou plusieurs intermédiaires (typiquement une ESN ou un cabinet de recrutement) pour leurs recherches de candidats. Mais de nombreuses ne renoncent pas à rechercher par elles-mêmes et émettent également des annonces en leur nom sur les sites d'emploi, qu'ils soient généraliste ou spécialisés.

Vous connaissez déjà certaines de ces sociétés, qui sont souvent présentes via un site web et via les réseaux sociaux. Les plus actives dans l'open source ont peut-être un compte Github et ont peut-être déjà fait des conférences sur les technologies qu'elles utilisent en interne. Une simple recherche Google sur vos technologies préférées vous le dira. À vous de les repérer lors de votre veille technologique.

L'octocat, la mascotte de Github

À vous donc d'être proactif sur votre recherche. et savoir vous mettre en avant. Pour cela, plusieurs moyens existent, donc certains que nous avons déjà abordés dans notre précédent article Être un professionnel du Logiciel Libre : moyens de communication et réseautage. Nous rappelerons rapidement dans la suite de cet article les moyens permettant un accès à l'emploi pour rappeler la visibilité qu'ils peuvent vous apporter.

Moyen numéro 1 : votre visibilité publique

Les miracles sont rares et il existe un lien fort entre votre visibilité publique sur des sujets touchant bien sûr à votre recherche d'emploi (comme l'appartenance à une communauté du Logiciel Libre ou des réalisations techniques en rapport avec les technologies dans lesquelles vous recherchez un emploi) et le fait qu'une proposition de travail correspondant à votre recherche vous soit proposée.

Compte Twitter de Carl Chenet, un développeur du Libre

Savoir mettre en avant votre CV sur LinkedIn, le réseau social des professionnels, publier régulièrement sur votre blog technique en mettant en avant votre maîtrise de certains sujets techniques, être actif sur un réseau social comme Twitter pour ce qui touche à votre expertise, cultiver votre appartenance à des communautés du Logiciel Libre via les listes de diffusion ou les canaux IRC des ces projets, ces différents moyens vont vous donner des arguments pour convaincre que vous êtes la bonne personne pour le poste qui utilise les technologie avec lesquelles vous souhaitez travailler. Le réseautage qui en découle s'avèrera payant sur le long terme pour accéder à des postes répondant parfaitement à vos attentes ou pour avoir une carte supplémentaires dans votre jeu pour les entretiens d'embauche.

Moyen numéro 2 : les sites de recherche d'emploi

Les sites de recherche d'emploi sont de véritables mines d'or pour qui sait les utiliser. Mais attention, pas n'importe lesquels. Nous avons déjà abordé dans un article précédent la difficulté de trouver le bon emploi dans le Logiciel Libre et open source et pour quelles raisons les sites généralistes sont en général à éviter. Des offres peu détaillées, des caractéristiques fantaisistes, beaucoup de bruit et d'invitations à aller en entretien plus ou moins pour rien sont le lot d'une recherche via des médias trop généraux pour le professionnel du Logiciel Libre et open source.

Le site d'emploi LinuxJobs.fr est né de la constatation d'un manque flagrant d'un site où les candidats pourraient venir chercher des offres orientées vers le Logiciel Libre et où les recruteurs trouveraient des membres de cette communauté. Avec aujourd'hui plus de 700 abonnés à notre compte Twitter et un compte sur le réseau social Diaspora*, LinuxJobs.fr vise à offrir toujours plus d'annonces d'offres d'emploi à la communauté du Logiciel Libre et open source.

LinuxJobs.fr, le site de la communauté du Libre et de l'open source

Mais il peut être aussi très intéressant de réduire encore davantage le scope et de s'intéresser aux médias de votre communauté technique. Par exemple l'association AFPY (Association Francophone pour le développement du langage Python) propose régulièrement des offres d'emploi. De même, le forum PostgreSQL FR propose une section emploi. Des pistes communautaires certes très restreintes mais qui peuvent vous fournir de très intéressantes pistes pour votre recherche d'emploi.

En résumé : être visible et proactif

Nous avons étudié dans l'article d'aujourd'hui les différents acteurs que le professionnel du Logiciel Libre doit connaître lors de sa recherche d'emploi. Nous avons également passé en revue les principaux moyens lui permettant d'accéder à des postes ouverts correspondant à ses critères.

Il faut donc savoir rester en permanence visible, pour en premier lieu témoigner de vos capacité et expertise technique, mais aussi pour entretenir un réseautage mettant en avant le travail accompli et visant à créer des liens vous ouvrant plus tard des postes à faible visibilité.

De même, un professionnel du Logiciel Libre et open source doit rester proactif, par la consultation régulière des sites d'emploi touchant à vos activités professionnelles et à vos communautés techniques, mais aussi en vous rendant à des conférences techniques sur les technologies que vous souhaitez développer ou pratiquer professionnellement. Cela vous permet de connaître les acteurs des communautés techniques en question, les entreprises qui les emploient et vous permet ainsi de savoir qui démarcher pour votre recherche d'emploi le jour venu.

À bientôt sur LinuxJobs.fr,
Carl Chenet - fondateur de LinuxJobs.fr

Être un professionnel du Logiciel Libre : moyens de communication et réseautage

Rédigé par Carl Chenet - -

Pour continuer notre série d'articles sur les caractéristiques d'un informaticien du Libre démarrée par l'évocation de la veille technologique effectuée par l'informaticien du Libre, nous allons aujourd'hui aborder conjointement ses moyens de communications privilégiés et le réseautage qui en découle.

Les informaticiens du Libre forment une communauté fortement connectée. La forme de la communication varie selon les goûts de chacun, mais on peut identifier les principaux moyens de communication qui constituent aujourd'hui un passage obligé pour l'informaticien souhaitant améliorer sa compréhension des usages du Logiciel Libre et soigner sa communication, son image et surtout celle de ses projets.

Nous détaillerons dans cet article les lieux d'échange où l'informaticien du Libre, dans le cadre de ces échanges journaliers, forment des liens et intègrent des communautés qui seront plus tard un appui à son travail et parfois la clé vers ses futurs emplois.

1. Les listes de diffusion

La liste de diffusion debian-jobs

Chaque grand projet du Logiciel libre a ses listes de diffusion. S'organisant comme une suite de réponses à un e-mail lançant un sujet particulier, les listes de diffusion sont un médium asynchrone et permettant une expression longue, sur des sujets pouvant être complexes. Il est bon de savoir que la plupart des archives de ces listes de diffusion sont souvent en accès publique, et sont donc référencées dans les moteurs de recherche. Il est donc dans l'intérêt de tous de dégager une position facilement lisible et assumée par l'auteur. Car il y a fort à parier que si vous discutez régulièrement sur l'une d'elles, vous retomberez un jour au hasard de vos recherches sur vos propres e-mails.

Les listes de diffusion sont souvent traitées de manière assez solennelle par les membres du projet. Elles permettent d'aborder des points cruciaux de la vie d'un projet ou des points techniques conflictuelles. Dans les grands projets pour lesquels un consensus est recherché, la liste de diffusion représente le moyen d'expression essentiel et personnelle des membres et les discussions peuvent rapidement se tendre. Chacun doit donc s'efforcer d'exprimer son point aussi clairement que possible et d'éviter de dévier autant que faire se peut.

2. Les commentaires des sites d'informations du Logiciel Libre

Les commentaires du Journal du hacker

Les sites d'information du Logiciel Libre, dont les plus célèbres ont été présentés dans le précédent articles sur la veille technologique, sont un lieu d'échanges incontournables pour les informaticiens du Libre. Au-delà du côté informatif de ces sites ils sont, via les commentaires que tout le monde peut laisser sur chacun de ces sites, des lieux d'échange où se créent régulièrement des liens, des affinités, des amitiés... ou parfois des inimitiés féroces et durables.

Ils permettent également de récupérer rapidement des retours d'expérience sur des technologies nouvelles, souvent de première main, qui vont permettre à l'informaticien du Libre de s'orienter ou non vers les nouvelles tendances.

3. Github

L'octocat, la mascotte de Github

Aujourd'hui la forge logicielle Github est devenue quasi-incontournable. La pression s'accentue encore plus si vous êtes développeur web. Github est aujourd'hui l'outil d'expression de besoins et d'échangés à propos des évolutions possibles des nouvelles fonctionalités ou bugs en cours sur un logiciel. Via les rapports de bugs, vous exprimez l'existence d'un problème ou faites une demande de nouvelle fonctionnalité, demande qu'il vous faudra suivre, argumenter et bien souvent défendre pour la voir accepter. Vous proposerez également vos propres modifications et discuterez de ces dernières via Github avec les créateurs du projets que vous souhaitez voir modifier.

La liste des rapports de bugs d'un projet sur Github

Les liens créés sur Github témoigneront rapidement de vos capacités techniques et "politiques" pour faire avancer vos projets. Si ça n'est pas déjà fait, ouvrez un compte le plus rapidement possible et commencez à interagir avec les programmes dont vous avez besoin de faire évoluer dans le cadre de votre travail. D'ailleurs la page personnelle Github d'un informaticien du Libre est bien souvent une véritable vitrine que les recruteurs explorent de plus en plus au cours du processus de recrutement. C'est une pratique courante aux États-Unis et en fort développement en France.

4. L'IRC

Konversation connecté au canal IRC français de Kubuntu

L'Internet Relay Chat ou IRC est un protocole de communication textuelle servant à la communication instantanée de groupes de personnes regroupées autour de salons à thème. Très ancien, ce moyen de communication perdure pour les informaticiens du Libre et il est fréquent que son ordinateur équipé d'un terminal texte connecté à des dizaines de salons.

L'IRC combine un aspect temps-réel où tout le monde peut s'échauffer autour d'une discussion, avec un système de notification permettant de lire des messages laissés par les autres utilisateurs de manière asynchrone. C'est sûrement cette double fonctionnalité qui en a fait un média durable et restant utiliser par la communauté des informaticiens du Libre. Beaucoup de communautés du Logiciel Libre ont leur propre salon où leurs utilisateurs et souvent leurs développeurs échangent plus ou moins régulièrement.

L'IRC a bien sûr perdu un grand nombre de ces utilisateurs lorsque les moyens de communication se sont multipliés, mais il reste très utilisé par les acteurs des communautés du Libre. Bien souvent constitués d'habitués, ces salons sont des lieux de socialisaiton et il n'est pas rare que les habitués d'un salon se recommandent les uns les autres dans le monde du travail.

5. Twitter

Compte Twitter de Carl Chenet, un développeur du Libre

Le réseau social Twitter s'est imposé au fil du temps comme un canal privilégié pour interpeler rapidement quelqu'un. Et cela reste vrai dans le domaine du Logiciel Libre. Si vous avez une question, une demande, une remarque à faire auprès d'un développeur du Libre, vous pouvez identifier son compte Twitter (bien souvent à partir de son compte Github, comme vu précédemment) et le contacter via Twitter.

Il faut également vous attendre à être contacté de cette façon tôt ou tard, dans le cadre de vos projets de développement d'un logiciel libre, par exemple par l'un de vos utilisateurs. Il est aussi possible de mettre en valeur le travail des autres développeurs du Libre en retweetant leurs tweets, par exemple lors de la sortie d'une nouvelle version de leur logiciel. Vous pouvez également aimer leur tweet, ce qui témoigne de votre intérêt pour leurs travaux.

Le compte Twitter de LinuxJobs.fr

Le compte Twitter des développeurs du Libre permet bien souvent de suivre leurs différents projets et ainsi d'avoir une idée globale du type d'activités qu'ils ont et les communautés auxquelles ils appartiennent.

Le professionnel du Libre communique beaucoup

Comme nous avons pu le voir, les moyens de communication du professionnel du Libre sont nombreux, et nous n'avons abordé ici que les plus répandus. Il en découle donc qu'un professionnel du Libre communique beaucoup, que ce soit pour se renseigner sur les tendances à venir, pour faire des retours d'expérience qui réciproquement nourriront la communauté, mais aussi pour promouvoir ses projets personnels, augmentant ainsi leur visibilité, à l'écoute des retours de ses utilisateurs, via les différents canaux abordés dans cet article.

À bientôt sur LinuxJobs.fr,
Carl Chenet - fondateur de LinuxJobs.fr

Être un professionnel du Logiciel Libre : la veille technologique

Rédigé par Carl Chenet - -

Nous commençons avec le billet d'aujourd'hui une série d'articles au sujet des caractéristiques qui distinguent un informaticien du Logiciel Libre et open source.

Comment l'informaticien du Libre effectue-t-il sa veille technologique ? Quels doivent être ses rapports aux différentes communautés du Logiciel Libre ? Comment trouve-t-il du travail ? Nous espérons vous éclairer ainsi sur ce personnage de plus en plus recherché dans le monde du travail.

Et sans plus attendre, voici le premier article de cette série !

Être un professionnel du Logiciel Libre et open source : la veille technologique

L'informatique est un domaine où tout va très vite.

Le matériel se transforme, les langages changent, la manière de se servir des outils et par exemple d'Internet évoluent et amènent l'informatique à se ré-inventer régulièrement. Pour suivre, un bon informaticien du Libre doit effectuer une veille technologique régulière afin de se tenir au courant des pratiques de son métier, mais aussi des communautés auxquelles il veut participer, qu'elles soient techniques (projets logiciels) ou humaines (associations).

Nous proposons ici quelques médias incontournables des communautés du Logiciel Libre et open source qui permettent de réaliser cette veille technologique qui doit être régulière pour que l'informaticien du Libre reste en permanence informé.

1. Hacker News (en anglais)

Hacker News, site participatif permettant à ses membres de proposer des articles, est aujourd'hui le site incontournable pour votre veille technologique.

Dernières parutions de logiciels ou de langage, événements communautaires d'importance, articles de fond sur des sujets spécifiques et à la mode, compte-rendu de mise en place d'architecture hautement disponible dans la dernière startup à la mode, vous trouverez toujours quelque chose d'intéressant sur la première page.

Lancé par le célèbre incubateur de startups Y Combinator, cet outil a subi une telle adoption qu'avoir un lien qui arrive sur la première page vous garantit pendant quelques heures un trafic capable de mettre à genou la plupart des serveurs web du marché. Et pour vos longues journées, les commentaires associés à chaque lien proposé reste le meilleur endroit pour avoir des débats à n'e plus finir.

2. Reddit (en anglais)

Reddit s'impose comme le deuxième outil de veille technologique incontournable aujourd'hui. D'un principe assez similaire à Hacker News, les deux communautés sont pourtant très différentes.

Reddit a de très nombreux détracteurs et adorateurs. Il n'est pas rare qu'une discussion sur Reddit soit votre meilleure source d'information sur un sujet encore peu connu (par exemple les monnaies électroniques). Reddit est subdivisé en de très nombreux "sub-reddit" spécialisés chacun dans un domaine. À vous de vous insérer dans celui qui vous plaira le plus. Par exemple le sub-reddit Sysadmin est un incontournable pour les administrateurs système du Libre et de l'open source.

3. Lobste.rs (en anglais)

Lobste.rs a été créé par un "dissident" de Hacker News, Joshua Stein, qui s'est trouvé banni du jour au lendemain de son site préféré. Face au modèle assez peu transparent de Hacker News, il a lui-même écrit le moteur de Lobste.rs sous licence libre et a développé une communauté autour de site alternatif, avec une tendance scientifique plus marquée que Hacker News.

Il est possible de s'y tenir informé des dernières nouveautés et d'y dégotter des perles vous donnant bien souvent une longueur d'avance sur vos collègues.

4. LinuxFR (en français)

En France le site institutionnel incontournable demeure LinuxFR, aussi appelé DLFP (Da Linux French Page), qui vient de fêter ses 18 ans.

Proposant très souvent des articles très fouillés, souvent écrits par plusieurs rédacteurs, LinuxFR propose un travail de fond depuis 18 ans qui en fait un incontournable de la scène française.

Les journaux, publication personnelle des membres visant un public plus restreint (les habitués du site) mais dont les plus intéressants sont promus en articles, sont également souvent intéressants à consulter.

Les commentaires sont souvent très critiques et peuvent devenir incontrôlables le vendredi, jour des "trolls" où chacun y va de sa petite critique récurrente sur des sujets toujours prompts à enflammer les discussions.

5. Le Journal du hacker (en français)

Clone en français de Lobste.rs, le Journal du hacker revendique un positionnement ouvertement Logiciel Libre et francophone. Acceptant uniquement les articles en français, vous y verrez passer toutes les nouveautés marquantes, des articles techniques mais aussi des réflexions sur l'esprit et les directions prises par le Logiciel Libre. Également un incontournable de la scène française.

Le professionnel et ses bons outils

Il ne s'agit bien sûr pas d'une liste exhaustive, mais avec ces cinq propositions, vous devriez déjà couvrir la grande majorité des nouveautés et des bonnes pratiques véhiculées au quotidien dans la communauté du Logiciel Libre et open source.

Savoir si une technologie est largement adoptée, si une architecture sort du lot, si un langage peut répondre à vos besoins... Toutes ces questions trouveront une réponse avec les articles publiés sur ces différents médias, dont la lecture vous permettra de consolider vos connaissances et la vision de votre métier.

À bientôt sur LinuxJobs.fr,
Carl Chenet - fondateur de LinuxJobs.fr

Fil Rss des articles de cette catégorie